Epargner grâce à une assurance-vie : comment ça marche ?

Les Français sont nombreux à souscrire un contrat d’assurance-vie pour épargner sur du long terme. L’Insee affirme que le 45 % des ménages français dispose au moins d’un contrat d’assurance vie. Après quelques années, ce type de placement s’avère attrayant sur le plan fiscal. Voici des conseils pour vous aider à bien épargner en souscrivant une assurance vie.

Une assurance-vie, de quoi s’agit-il ??

Une assurance-vie est un contrat qui relie un assureur et un souscripteur. Il s’agit d’un support de placement permettant à un particulier d’épargner de l’argent. À cet effet, le souscripteur est tenu de verser des primes périodiques ou non dans son compte. Avec ce produit d’épargne, il peut percevoir des intérêts sur son contrat selon le capital investi. Lorsque le souscripteur reste en vie, il peut récupérer directement le capital et les intérêts. Par contre, le décès du souscripteur d’un contrat d’assurance-vie engendre le dénouement de celui-ci. Dans ce cas, le capital et les intérêts seront versés aux bénéficiaires qu’il a choisis, par exemple ses enfants, son conjoint, ses frères et ses sœurs, etc. Pour souscrire une assurance vie, vous pouvez vous rendre sur le site d’ABE-Infoservice.

Comment investir en assurance-vie ?

Après avoir ouvert votre compte, vous devez l’alimenter pour pouvoir en profiter pleinement. D’abord, pour le versement initial, vous versez une somme d’argent lors de la souscription. Celle-ci peut être payée par chèque, virement ou encore via un prélèvement automatique en fonction de la compagnie d’assurance vie choisie. Puis, concernant les versements complémentaires libres, vous pouvez déposer de l’argent dans votre contrat d’assurance librement, à tout moment donc. Vous pouvez opter aussi pour des versements programmés. Cette fois, vous définissez à l’avance avec l’assureur un montant qui peut être versé par mois, par trimestre, ou annuelle pour alimenter votre contrat d’assurance vie. L’assureur prélève automatiquement ces versements sur votre compte.

Renseignez-vous sur les frais de l’assurance vie

L’organisme qui propose le contrat peut prélever différents types de frais sur votre compte. Il y a par exemple les frais de gestion, les frais sur les retraits et les frais d’arbitrage. Les frais de gestion correspondent à la rémunération de l’assureur. Ils sont calculés annuellement sur la totalité du montant de votre placement. Ces frais impacteront donc sur la rémunération de votre épargne.

Les frais sur les retraits peuvent varier de 0 % à 3 % en fonction des contrats. Ces frais sont les plus importants. Si ces derniers sont élevés et que vous effectuez de temps en temps des retraits, votre contrat d’assurance vie ne sera pas rentable.

Enfin, sachez que la durée fiscale optimale de ce support financier est de 8 ans. Au-delà de cette période, vous bénéficiez d’une imposition intéressante pour vos gains. Et, plus vous laissez votre argent longtemps, moins la fiscalité des plus-values sera lourde. C’est essentiellement pour cette raison que l’assurance-vie est particulièrement intéressante pour ceux qui veulent épargner sur le long terme.

Epargner pour sa retraite : quelles sont les solutions ?
Existe-t-il des comparateurs en ligne d’épargne ?